Un fleuve à protéger : Lettre ouverte de Louis Plamondon, député de Bas-Richelieu–Nicolet–Bécancour

LOUIS PLAMONDON | LES2RIVESLAVOIX.CA | 30/09/2014

 

Il y a un an, il était interdit à des navires de plus de 32 mètres de large de remonter le Saint-Laurent, une fois qu'ils avaient dépassé Québec. Depuis, la règlementation a changé et un navire de 44 mètres de large, d’une capacité de 61 341 tonnes, a accosté la semaine dernière à Sorel-Tracy, pour recueillir des dizaines de milliers de tonnes de pétrole brut. Il est le premier navire de transport maritime de pétrole aussi gros à parcourir la route entre Québec et Montréal. Bien que ce type de navires ne sera rempli qu’aux deux tiers, car il risquerait de toucher le fond, il faut se questionner sur l’apport économique et sur la protection de notre environnement.

Le Saint-Laurent possède un écosystème riche et fragile qui constitue un patrimoine exceptionnel. Autour de ses ressources est né un développement économique structurant pour les régions du Québec. Plus de 80% de la population du Québec vit actuellement sur ses rives.

Lire la suite...

Le chef du Bloc québécois manifeste contre le projet pétrolier de Cacouna

THÉRÈSE MARTIN | JOURNAL L'AVANTAGE | 10/10/2014

 

De passage à Rimouski vendredi, le chef du Bloc québécois, Mario Beaulieu, a déclaré que le port de Cacouna est le pire endroit pour construire un port pétrolier.

Mario Beaulieu participera à la manifestation organisée par les groupes environnementalistes ce samedi, à Cacouna. « Les projets de TransCanada sont désavantageux pour le Québec, à la fois sur les plans économique et environnemental. C’est comme si on vous installait un chauffage au gaz naturel chez vous, mais sans détecteurs. On précipite les projets pétroliers. »

[...] Mario Beaulieu considère que l’indépendance du Québec lui permettra de se doter de politiques environnementales cohérentes.

Lire la suite...

Bloc québécois : après les réconciliations, le recrutement

RADIO-CANADA | ICI.RADIO-CANADA.CA | 10/10/2014

 

Le chef du Bloc québécois, Mario Beaulieu, profite de son passage dans la région pour consolider les assises de son parti dans l'Est du Québec.

[...] Le chef du Bloc affirme qu'il travaille maintenant à recruter des membres et des candidats en vue des prochaines élections fédérales prévues en 2015.

« La grande majorité des militants et des exécutifs se sont ralliés, c'est la démocratie. Quand il y a l'élection d'un nouveau chef, il y a toujours un peu de tumulte et c'est encore plus évident quand on a moins de député comme ce qui se passe actuellement », a-t-il souligné.

Lire la suite...